Imprimer Pdf Suggérer cette page à un ami

Comment la Ville investit dans l'éducation

"Ville éducative", Saint-Herblain apporte un soin particulier aux différents temps de l'enfant : scolaire, périscolaire et extra-scolaire. Dossier.

"On a apporté nos Playmobils et deux bateaux et on a imaginé un scénario avec des pirates. Maintenant, on met en place des saynètes et on les photographie avec notre animatrice. On s’amuse bien !" racontent Hafida, Lina et Messon, enfants de l’accueil périscolaire du Soleil Levant. Pendant deux semaines, tous les midis, un petit groupe d’enfants motivés participe à la construction d’un roman-photo inter-écoles. "Ce type de projet développe l’esprit coopératif et l’écoute chez les enfants", explique Valérie Roussel, responsable éducative dans cette école élémentaire.

Dans toutes les écoles publiques de la commune, apporter un soin particulier aux activités périscolaires est la règle. La Ville a porté son attention sur différents points de vigilance. L’ensemble des animateurs a reçu des formations spécifiques, par exemple sur le retour au calme après la pause méridienne, la découverte de nouveaux jeux, le bricolage, etc. "C’est une réelle plus-value et cela permet de proposer des activités diversifiées aux enfants", poursuit Valérie Roussel. En 2017, sont ainsi programmés un tournoi de Quidditch, la fabrication de cerfs-volants, un roman-photo Playmobil et la contribution au journal du périscolaire, lien avecles familles.

Dans tous les cas, le parti pris de la Ville est de laisser aux enfants le libre choix de leur activité. La satisfaction est là : 72 % des enfants interrogés* disent avoir découvert des activités dont ils auraient envie de prolonger la pratique sur les temps extrascolaires. La pause déjeuner a été élargie à deux heures pour que les enfants mangent en prenant leur temps, dans une atmosphère apaisée.

Créer du lien avec les parents

Dix responsables éducatifs sont les "interfaces" entre les familles et les temps périscolaires. Sur l’ensemble des temps périscolaires (matin, midi et soir), animateurs et ATSEM ont renforcé leur collaboration pour encadrer les enfants. De même, les agents d’entretien et de restauration participent eux aussi à la qualité de l’accueil des enfants. Des ajustements ont été apportés autour du partage des locaux et du matériel, de l’encadrement de la sieste des élèves de maternelle et du retour au calme après la pause méridienne. Autant de sujets contractualisés par la Ville et l’Éducation nationale dans le cadre du Projet éducatif de territoire (PEDT).

Enfants allongés au sol en relaxation
Temps de retour au calme après l'agitation de la cour et avant la classe.

La communication et la proximité avec les familles sont essentielles. "Nous participons aux conseils d’école et avons vu les relations évoluer au fil du temps, passant de la méfiance à la confiance avec les représentants de parents", explique Laëtitia Grimaud-Berthou, responsable éducative à l’école élémentaire du Joli-Mai. Dans toutes les écoles, un goûter des parents est organisé avant chaque période de vacances. Les représentants de parents d’élèves sont aussi conviés à un déjeuner annuel pour faire tomber les idées reçues sur la restauration scolaire.

Des parcours éducatifs

La Ville a choisi de maintenir ses interventions éducatives sur les temps scolaires, un choix partagé par 70% des enseignants.L’objectif est clairement de lutter contre les inégalités. Plusieurs types de parcours sont proposés aux écoles : musique, arts plastiques, sport, environnement-sciences et citoyenneté. À l’école élémentaire Soleil Levant, Stéphane Lécuyer, intervenant musicien de la Maison des Arts, encadre une classe de CE1 pour amener les élèves à saisir le rythme. Sur le thème des Caraïbes, il apprend aux élèves à coordonner leurs mouvements et leur écoute. Pour Sarah Riverain, l’enseignante de CE1, "les élèves prennent conscience que chacun peut, avec ses spécificités et particularités, enrichir le groupe classe".

Depuis 2007, Saint-Herblain bénéficie du programme réussite éducative, cofinancé par la Ville, l’État et la CAF et destiné aux élèves des quartiers prioritaires. Le but : appréhender l’enfant dans sa globalité en associant les parents, les professeurs et les différents acteurs de la communauté éducative (animateurs, orthophonistes, etc.). En 9 ans, 270 enfants de 2 à 16 ans ont été repérés par l’Éducation nationale et orientés vers ce dispositif. Parmi les actions menées, le projet révisions-évasion mis en place depuis 3 ans. En août, 22 jeunes qui rentraient en sixième en septembre ont ainsi séjourné en bord de mer : ils ont pu à la fois réviser mathématiques et français et participer à des activités de loisirs.

Accompagner le passage vers l'école

La préparation de l’entrée à l’école est un point clé pour favoriser la réussite éducative. La Ville a ouvert trois "espaces passerelles" dans les écoles de la Bernardière, de la Sensive et Nelson-Mandela. "Avec mon premier enfant, la séparation s’était mal passée. En venant à “à petits pasˮ, nous nous sentons plus à l’aise ma fille et moi", explique Hulya. Pour Wafa et Youssef, "c’est l’occasion de rencontrer d’autres parents, de partager nos difficultés et de rompre l’isolement". Ici, parents et enfants sont accueillis autour de jeux, de comptines et de livres. "Le but est d’accompagner parents et enfants à se séparer, de promouvoir l’égalité des chances et d’expliquer les enjeux de l’école", argumente Claire Godart, directrice du groupe scolaire. Plusieurs professionnels interviennent : une enseignante de maternelle, une éducatrice de jeunes enfants de Méli-Mélo et une médiatrice culturelle de La Bibliothèque. "À petits pas" reçoit 8 à 12 enfants chaque mercredi.

Des activités pour chaque temps de l'enfant

Françoise Guimas, adjointe à l’éducation : "La Ville a un point de vue sur la réforme des rythmes scolaires"

Quels sont les bénéfices pour les élèves de la réforme des rythmes ?
C’est ainsi que nous avons travaillé pour une mise en oeuvre de la réforme la plus cohérente possible. Des activités plus ou moins calmes,plus ou moins structurées, en libre choix, sont proposées par la Ville le matin, le midi et le soir, en veillant à la spécificité de chacun de ces temps.

Un projet éducatif de territoire (PEDT) est désormais en place : de quoi s’agit-il ?
Le PEDT donne l’occasion à la communauté éducative de renforcer ses liens au bénéfice des élèves. Pour aboutir à sa signature, nous avons travaillé avec tous nos partenaires pendant deux ans et demi. Ainsi, trois documents-cadres ont été élaborés et permettent à chacun d’améliorer les pratiques éducatives au sein des écoles.

La Ville rénove et construit ses écoles

Rénover les établissements scolaires anciens en tenant compte de la transition énergétique et accompagner l’évolution de la population en construisant de nouvelles écoles : c’est la démarche de la Ville, qui souhaite offrir pour ses élèves des conditions d’accueil optimales. En 2014, les groupes scolaires Stéphane-Hessel et Nelson-Mandela sont sortis de terre. Deux autres ont été rénovés : René-Guy Cadou et Joli-Mai. Courant 2017, des travaux de sécurisation vont s’engager dans tous les groupes scolaires. À l’été 2018 est attendue la rénovation énergétique à Jacqueline- Auriol, suivie à l’été 2020 de la rénovation globale de Beauregard.

Dans l'actualité

Séjours été 5-17 ans : tout un programme !


Préinscrivez vos enfants avant le 26 mars (5-12 ans) ou le 19 avril 2017 (13-17 ans).

CHAM : les inscriptions sont ouvertes !


Éducation artistique et culturelle : une formation pour les débutants.

Deux lieux d'accueil parents-enfants


Lieux de rencontre, de détente et de jeux, Mikado et la Marelle accueillent les enfants de moins de 5 ans et leurs parents, de manière anonyme et gratuite. Cet accompagnement à la parentalité est assuré par deux accueillantes.

Vacances de fin d’année : inscriptions ouvertes pour les ASLH


Les accueils de loisirs seront ouverts du 19 décembre au 30 décembre 2016, avec une fermeture lundi 2 janvier 2017.

En savoir plus

La réussite éducative


La Ville souhaite favoriser la réussite éducative de tous, en accompagnant davantage ceux qui rencontrent des difficultés.

Les parcours éducatifs


En lien avec l’Éducation nationale, la Ville propose chaque année aux enseignants des écoles publiques herblinoises de s’inscrire dans des parcours éducatifs, conçus en lien avec les programmes scolaires. Tous les élèves bénéficient ainsi au cours de leur scolarité de ces parcours, qu’ils soient à dominante culturelle, sportive, environnementale, citoyenne.