Imprimer Pdf Suggérer cette page à un ami

Le cabinet anatomique de Sandra Baud

L’artiste expose dans la galerie de la médiathèque Charles-Gautier-Hermeland jusqu’au 3 juin 2017.

Des cœurs de tissu accrochés en ligne, des bustes, des seins et des mains aux couleurs vives, mais aussi des représentations de chambres d’hôtel, des objets fétiches, des totems… Sandra Baud donne à voir une partie de son œuvre dans la nouvelle exposition d’art graphique proposée par La Bibliothèque.

Avec près d’une centaine d’œuvres, l’exposition met en avant une technique particulière de gravure peu exposée à la médiathèque  auparavant : la linogravure. C’est la technique de prédilection de Sandra Baud, artiste originaire de Poitiers et aujourd’hui installée à Lausanne.

L’exposition permet de suivre le cheminement de l’artiste dans ses questionnements artistiques, ses expérimentations sur la matière, les techniques à travers plusieurs séries qui explorent âme et corps (les "Péchés capitaux"), mais aussi les relations entre corps et nature (les "Radiographies"). La dimension libre et ludique n’est jamais loin. Ainsi, dès l’entrée de la médiathèque, le visiteur fait face aux "Totems", des gravures suspendues et des assemblages d’objets hétéroclites.

A l’origine de la scénographie, le collectif bouguenaisien Qub. Leur installation intimiste joue avec la lumière et l’obscurité, le silence et les murmures et incite les visiteurs à s’immerger dans l’univers de Sandra Baud et à se laisser toucher par ses interrogations sur le corps et les souvenirs.

Car le corps est bien un élément central dans son œuvre. Un corps démembré où jambes, bras, seins, mains et bustes deviennent décors de mises en scène décalées, ludiques, sensuelles mais jamais macabres. "En isolant un bras, une jambe, un torse, j’en fais un sujet à part entière qui n’a pas besoin du reste du corps pour exister et s’exprimer, explique Sandra Baud. Cela me donne une liberté de création que le corps entier ne pourrait probablement pas me permettre !"

Entrée libre aux horaires d’ouverture de la médiathèque. Vernissage et déambulation avec l'artiste vendredi 28 avril à 19h.

Dans l'actualité

Saint-Herblain réinventée en Pop Up


Emmanuelle Faure et Emmanuelle Tonin se sont nourries du paysage herblinois pour concevoir leur exposition.

Appel à résidence artistique


De novembre 2017 à avril 2018 à la Maison des Arts.

Les ateliers de Système B


Dernière ligne droite pour préparer le Bal de Bellevue !

Les Scripturales entre rêve et réalité


Le festival de lecture et d’écriture se tient du 21 au 31 mars 2017.

En savoir plus

La Bibliothèque


Afin de développer la lecture publique, l’accès à ce réseau est gratuit pour tous les Herblinois.